Archive for août, 2013

Prestashop, configurer la gratuité des frais de ports par pays

Dans la mesure où les frais de port sont élevés pour l’étranger, un gestionnaire de boutique Prestashop peut décider de n’offrir la gratuité des frais de port à partir d’un certain montant, que pour la France. Dans notre exemple, ce seuil de gratuité sera de 150€.

Classiquement, la gestion de la gratuité des frais de port s’effectue dans le menu « Transport – Transport », section « Manutention » :

Mais cela ne permet pas d’appliquer la gratuité uniquement en France. Nous devons donc remettre tous les paramètres ci-dessus à 0, et nous allons créer une nouvelle tranche de prix dans le menu « Transport – Tranches de prix ». Nous éditons la tranche de prix existante pour le transporteur « La Poste – So Colissimo » :

Et nous la modifions ainsi : tranche de 0 à 150€ :

Et nous créons une nouvelle tranche de 150€ à 10.000€ (menu « Transport – Tranches de prix – bouton Créer ») :

Nous pouvons désormais appliquer des frais de ports à 0 pour un montant supérieur à 150€ pour assurer la gratuité de la zone « France » créée dans le tutoriel http://www.expert-data.fr/frais-de-ports-differents-par-pays-prestashop/

Top

Configurer des frais de ports différents par pays sous Prestashop

Sous Prestashop (1.4, 1.5) il est aisé d’enregistrer des frais de port par continent. Or, dans la majorité des cas, nous souhaiterons différencier ces frais de ports pour des livraisons en Europe : les frais de ports devront être différents pour la France métropolitaine et pour l’Espagne ! A moins que vous connaissiez un transporteur qui prend le même tarif pour tous les pays…

Dans notre exemple, nous allons paramétrer les frais de la manière suivante : Le transporteur « La Poste – So Colissimo » appliquera des frais de 5€ pour la France, et 9€ pour le reste de l’Europe.

Si nous nous rendons dans le menu « Transport – Transport » de l’administration Prestashop (1.5 dans l’exemple), nous pouvons constater que les frais de ports ne peuvent pas être différenciés au sein des pays Européens :

Pour cela, nous allons créer une nouvelle zone « France », en plus des zones « Europe » et « Europe (out U.E.) ». Nous nous rendons dans le menu « Localisation – Zones », pour créer une nouvelle zone :

Nous saisissons le nom :

La zone « France » apparaît alors dans la liste des zones. Maintenant, nous devons affecter le pays « France » à la zone « France ». Cela se passe dans le menu « Localisation – Pays » :

Nous éditons le pays et nous lui affectons la zone désirée et nous validons en cliquant sur le bouton « Enregistrer » :

Toutefois, quand nous retournons sur la gestion du transport par le menu « Transport – Transport », la zone « France » n’apparaît pas. Il faut affecter au préalable la nouvelle zone au transporteur ! Nous nous rendons donc dans le menu « Transport – Transporteur » et nous éditons le transporteur « La Poste – So Colissimo ». Nous devons cocher la zone « France » et enregistrer la modification :

Désormais, quand nous nous rendons sur la gestion des frais de ports par zone dans le menu « Transport – Transport », nous pouvons appliquer un tarif spécifique à la France, et un autre au reste de l’Europe :

Top

Transférer un site Prestashop 1.5 local vers un site internet distant

Le transfert d’un site internet développé en local (sous WampServer par exemple) requiert trois étapes :

Tout d’abord, la base de données MySQL doit être copiée de l’installation locale, modifiée puis exportée vers l’installation distante.

Ensuite, les fichiers de l’installation sous WampServer doivent être transférés sur le serveur distant par FTP.

Enfin, une configuration est nécessaire.

BASE DE DONNEES SQL

Il faut se rendre sur l’interface PhpMyadmin locale proposée par WampServer : http://localhost/phpmyadmin/

Et sélectionner la base de données de développement dans la partie droite.

Il est nécessaire de choisir un Export, avec une méthode d’exportation « Personnalisée » comme ci-dessus, et diriger la sortie vers un fichier zippé :

Exécuter ensuite l’export (bouton en bas de la page).

Le fichier est alors enregistré, sous la forme Nomfichier.sql.zip. Son contenu doit être modifié avant l’export vers le site distant. Pour cela, dézipper le fichier, et l’éditer avec un logiciel d’édition de texte tel que NotePad++ (gratuit). Les lignes contenant le nom du serveur local doivent être modifiées. Pour les lignes

(231, NULL, NULL, 'PS_SHOP_DOMAIN', 'localhost', '0000-00-00 00:00:00', '0000-00-00 00:00:00'),
(232, NULL, NULL, 'PS_SHOP_DOMAIN_SSL', 'localhost', '0000-00-00 00:00:00', '0000-00-00 00:00:00'),

Il faut remplacer localhost par le nom de domaine de votre site :

(231, NULL, NULL, 'PS_SHOP_DOMAIN', 'www.monsite.fr', '0000-00-00 00:00:00', '0000-00-00 00:00:00'),
(232, NULL, NULL, 'PS_SHOP_DOMAIN_SSL', 'www.monsite.fr', '0000-00-00 00:00:00', '0000-00-00 00:00:00'),

Toutefois, attention, ceci est l’étape la plus difficile de l’export du site ! Il faut adapter correctement le remplacement ! Par exemple, pour les lignes :

INSERT INTO `ps_shop_url` (`id_shop_url`, `id_shop`, `domain`, `domain_ssl`, `physical_uri`, `virtual_uri`, `main`, `active`) VALUES
(1, 1, 'localhost', 'localhost', '/monsitelocal/', '', 1, 1),

En effet, lors de la création du site local, sous avons un serveur WampServer (le localhost), et le site est créé sous un répertoire (monsitelocal ici). Quand vous allez transférer votre site, le site ne sera probablement pas sous un répertoire, mais directement à la racine. Les lignes précédentes seront donc remplacées par :

INSERT INTO `ps_shop_url` (`id_shop_url`, `id_shop`, `domain`, `domain_ssl`, `physical_uri`, `virtual_uri`, `main`, `active`) VALUES
(1, 1, 'www.monsite.fr', 'www.monsitelocal.fr', '/', '', 1, 1),

Il faut modifier toutes les références à localhost (mais cela se limite principalement aux exemples ci-dessus).

Une fois les modifications effectuées, il faut enregistrer le fichier et le rezipper , puis le renommer afin qu’il ait l’extension requise par l’import PhpMyadmin « monfichier.sql.zip ».

Nous devons maintenant exporter ce fichier vers la base de données distante. »

Tout d’abord, nous devons créer la base de données distante. L’exemple de ce tutoriel s’appuie sur un serveur mutualisé OVH. Dans le manager OVH, sélectionnons le menu « Hébergement », puis « Gestion SQL » dans la partie « Bases de données SQL ».

A partir de là, nous créons une base, lui affectons un mot de passe, et nous notons son serveur, de la forme mysql5x-xx.pro par exemple.

Quand la création de la base est opérationnelle, nous nous rendons sur l’interface PhpMyadmin proposée par OVH : https://phpmyadmin.ovh.net/

Et nous nous connectons, et cliquons sur le nom de la base de données nouvellement créée, sur la partie gauche de la fenêtre :

Nous cliquons alors sur « Importer », et sur le bouton « Choisissez un fichier », afin de sélectionner le fichier créé lors de l’export de la base locale créée lors du développement du site sous WampServer.

Lorsque l’importation est terminée, les tables apparaissent dans le panneau gauche de la fenêtre :

TRANSFERT FICHIERS PAR FTP

Pour effectuer le transfert des fichiers du site par FTP, nous utilisons le logiciel gratuit Filezilla. Tout d’abord nous créons une connexion (menu « Fichier – Gestionnaire de sites »). Nous saisissons les informations suivantes :

Hôte (nom du serveur FTP) : ex : ftp.monsite.fr

Identifiant

Mot de passe

Une fois connecté (bouton « Connexion » ci-dessus) il suffit de faire TOUS les fichier de l’installation locale vers le site distant. Attention, le transfert peut durer plusieurs heures !

A l’aide de FileZilla, récupérer le fichier settings.inc.php dans le répertoire /CONFIG de l’installation distante, et éditer ce fichier. Les champs suivants doivent être modifiés :

define(‘_DB_SERVER_’, ‘mysqlxx-xx.pro’); localhost est remplacé par le nom de la base distante OVH.

define(‘_DB_NAME_’, ‘mabase’);le nom de la base doit être saisi.

define(‘_DB_USER_’, ‘mabase’);root (le user par défaut de WampServer) est remplacé par le user de la base (le même nom que le nom de la base)

define(‘_DB_PASSWD_’, ‘monpsswd’); le mot de passe est saisi

Une fois les modifications enregistrées, le fichier peut être retransféré sur le site avec FileZilla, au même emplacement.

CONFIGURATION

A ce stade, nous pouvons tester notre site. Si la modification de la base de données est correcte, le site devrait s’afficher, même si l’affichage des images peut poser problème.

Dans tous les cas, nous devrons nous rendre sur l’interface de gestion de prestashop (www.monsite.fr/administration ou administration est le nom que vous avez choisi pour le back-office prestashop), et reconfigurer les URL simplifiées ainsi :

Si c’est déjà fait, alors il faudra cliquer sur non, enregistrer, et recliquer sur oui, et réenregistrer, ceci aura pour effet de recréer un fichier .htaccess correct à la racine du site.

Le site est désormais opérationnel !

Top
Page 1 of 1

Contactez-nous contact@expert-data.fr

EXPERT data, solutions pour TPE/PME et grands comptes